Le moustique tigre déjà à nos portes

Les différents types de moustiquaire qui existent
11 juillet 2019

Le moustique tigre déjà à nos portes

Sachant que les moustiques femelles se nourrissent principalement de sang. Les mâles eux, de sucre de sucs de végétaux.

La surveillance du moustique Tigre est nécessaire pour plusieurs raisons

1-  Cette espèce de moustique est nouvelle en zones tempérées, et provoque de nouvelles situations d’alertes sanitaires.

2-  Le moustique Tigre est vecteur potentiel de maladies graves (la dengue, le chikungunya et dans une moindre mesure le virus Zika), lesquelles connaissent des épisodes épidémiques réguliers dans des zones touristiques (et en particulier dans nos départements d’outre-mer) très appréciées par les voyageurs français et européens, qui représentent donc autant de facteurs de risques une fois revenus dans l’hexagone.

3-  La colonisation du territoire français par le moustique Tigre est de plus en plus rapide et concerne maintenant 51 départements (30 en vigilance rouge, 21 en vigilance orange).

4-  Les phénomènes épidémiques sont très rapides pour se propager. On se souvient de l’Italie en 2007, période où le chikungunya  et la dengue n’étaient pas spécialement surveillés.

–  Fin juin: une personne porteuse de la maladie arrivait dans le pays.
–  Début juillet, le premier cas autochtone était déclaré,
–  Au bout d’un mois et demi on recensait 300 cas…

Comparaison entre le moustique tigre et le moustique commun

Le moustique tigre est nous l’avons dit plus hauts en vecteur de maladies. Il a un pique d’activité au lever du jour et au crépuscule, cependant son vol est silencieux. Contrairement, le moustique commun, lui s’active à nous piquer le soir, son vol est plus bruyant, mais plus rapide, le rendant plus difficile à écraser.

La piqûre du moustique tigre est plus douloureuse provoque parfois des boutons. l’abdomen du moustique tigre (Aedes Albopictus) est reconnaissable, il est rayé noir et blanc.

Comment se prémunir des moustique en général ?

On retrouve les larves, où les moustiques pondent leurs œufs dans les endroits humides, les flaques d’eau, les marres, creux dans un arbre, ou un vieux pneu rempli d’eau.

  • Eviter d’avoir près de chez soi ou dans sa cour des marre, ou eau stagnantes, surtout avec de l’eau sales.
  • Les moustiques s’y reproduisent, et démarre leurs escapades depuis ce lieux.
  • Installer des moustiquaires aux fenêtre et portes.
  • Utiliser des produits de répulsion bio
  • Nettoyer et vider les coupelles et vases à fleurs de leurs eaux.
  • Défricher les terrains et jardins inutiles.
  • Eviter toutes rétention d’eau (pots de fleurs, pneu, récipients)

Si vous avez de grande marres chez vous mettez y des poissons, ils mangent les larves de moustique.

 

Call Now ButtonAppelez-nous